Qu’arrive-t-il lors d’un avortement après plus de 10 semaines?

 

Vous pouvez utiliser les traitements médicaux pour un avortement jusqu’à la 12 e semaine de votre grossesse. Si vous êtes enceinte depuis plus de 12 semaines et effectuez un avortement de toutes manières, les médicaments fonctionneront tout de même. Toutefois, les risques de complications augmentent et il devient probable que vous nécessiterez les soins d’un docteur par la suite (voir les risques ci-bas). Portant c,est extrêmement important que les médicaments soit prix a l,hôpital dans la sale d,attente ou dans un café très proche de l,hôpital. Si jamais vous avez besoin de aide vous étêtait tout près a l,hôpital. Les symptômes sont exactement les mêmes que pour une fausse couche. Si vous avez besoin de traitement dans an hôpital c,est important que vous dite aux médecins que vous avez u une fausse couche. Les symptômes et le traitement est le même.
Si vous n’avez pas d’autres solutions, l’acte médical demeure la méthode la plus sécuritaire, davantage qu’insérer des objets coupants dans son vagin, ingérer des produits toxiques comme de l’eau de javel ou se frapper à l’abdomen. Vous ne devriez jamais avoir recours à ces méthodes dangereuses!!
Vous ne devriez jamais faire un avortement médical alors que vous avez été enceinte pour plus de 20 semaines.

Renseignements supplémentaires:

Il est maintenant démontré que l’efficacité de l’acte persiste jusqu’à 12 semaines. Toutefois, lors de plus longues grossesses; les risques de complications augmentent. Il y a une hausse du nombre de procédures chirurgicales qui doivent être performées à cause de l’échec des médicaments ou de saignements sévères. 17 104 105

Durée de la grossesse% des femmes nécessitant des soins médicaux
0- 49 jours (0-7 semaines)2 %
40-63 jours (7-9 semaines)2.5%
64-70 jours (9-10 semaines)2.7%
71-77 jours (10-11 semaines)3.3%
77-84 jours (11-12 semaines)5.1%
85-91 jours (12-13 semaines)8%

(Les soins médicaux se définissent en traitement d’aspiration à l’aspirateur pour une grossesse persistante ou un avortement incomplet.)

Pour les grossesses de 49 à 64 jours (7 à 9 semaines), 0,2% des femmes peuvent nécessiter un curettage d’urgence lors de saignements (ou 1 femmes sur 500 ayant recours à un avortement médical). Cela est comparable au risque d’avoir un choc anaphylactique (qui s’avère dangereux pour la vie de la mère) suite à l’utilisation de la pénicilline. 57

Pour les grossesses de 64 jusqu’à 93 jours (9 à 13 semaines), 0,4 % des femmes peuvent nécessiter un curettage d’urgence lors de saignements. 20 Même pour les grossesses plus longues que 13 semaines, seulement 5,2 % des femmes nécessitent une évacuation chirurgicale lors d’une grossesse persistante ou un avortement incomplet. 54

En 2004, « le Collège royal des obstétriciens et gynécologistes sous des règles cliniques basées sur des recherches affirmait due dans un cadre médical, l’utilisation de Mifepristone conjointement avec Misoprostol s’avère une alternative sécuritaire à l’acte chirurgical pour les femmes demandant l’avortement à 9 à 13 semaines de gestation ». 20
Si une femme ne possèdent pas d’autres options légales et n’utilisent pas les services de consultation pour l’avortement, il devient probable que celle-ci utilise des méthodes peu sécuritaires. Une variété de techniques dangereuses existe pour mener un avortement, tel qu’insérer des objets coupants dans son vagin, ingérer des produits toxiques comme de l’eau de javel ou se frapper à l’abdomen. 32 Il demeure toujours plus sécuritaire pour une femme d’utiliser l’avortement médical que n’importe quel autre moyen.