Comment reconnaître d’éventuelles complications et que faire en cas de complications?

 

Si l’avortement est effectué durant les 10 premières semaines de grossesse, un avortement médicamenteux comporte très peu de risques de complications. Ces risques sont semblables aux risques suscités par une fausse-couche. Un médecin peut facilement soigner ces problèmes. Sur 100 femmes qui avortent par médicaments, seules 2 ou 3 femmes devront consulter un médecin, un centre de soins ou un hôpital pour être soignées.

Voici les éventuelles complications, leurs symptômes et leurs traitements:

Hémorragie excessive.

  • Symptômes: Saignements qui durent plus de deux heures et nécessitent plus de 2 serviettes hygiéniques maxi par heure. Des vertiges et des étourdissements peuvent également être un signe de pertes sanguines excessives. Votre santé peut être en danger et vous devez consulter un médecin.
  • Traitement: avortement par aspiration (curetage). Dans de très rares cas (2%), une transfusion sanguine est nécessaire.

Avortement incomplet

  • Symptômes: Saignements excessifs et persistants et/ ou douleurs aiguës et persistantes.
  • Traitement: avortement par aspiration (curetage)

Infection

  • Symptômes: Si vous avez de la fièvre (plus de 38 degrés Celsius) pendant plus de 24 heures, ou si vous avez plus de 39 de fièvre, il est possible que vous souffriez d’une infection et que vous ayez besoin d’un traitement.
  • Traitement: antibiotiques et/ ou curetage.

Si vous pensez avoir une complication, vous devez aller consulter un médecin immédiatement. Si vous vivez dans un pays où l’avortement est considéré comme un crime ou que vous ne connaissez pas un médecin en qui vous pouvez avoir confiance, vous pouvez quand même avoir recours à des soins médicaux. Vous n’êtes pas obligée de dire au personnel médical que vous avez essayé d’avorter; vous pouvez dire que vous pensez avoir fait une fausse-couche. Dans tous les cas, les médecins sont obligés de vous aider et ils savent comment traiter une fausse-couche.

Les symptômes d’une fausse-couche et d’un avortement avec des médicaments sont exactement semblables et le médecin ne pourra pas voir la différence. Et du moment que les pilules se sont complètement dissoutes, aucun examen ne pourra prouver qu’il y a eu une tentative d’avortement. Si vous avez utilisé le misoprostol sous la langue comme notre protocole le recommande, les pilules devraient être dissoute 3 heures après la prise. Si vous avez introduit les pilules dans le vagin, vous devez vérifier avec votre doigt pour être sûre qu’elles sont dissoutes. Des traces des pilules peuvent être retrouvées dans le vagin jusqu’à 4 jours après les y avoir introduites.

Moins d’1% des femmes ont une grossesse qui continue après un avortement. Vous pouvez vérifier si l’avortement est réussi grâce à un test de grossesse 3-4 semaines après la prise des médicaments ou une échographie 10 jours après. Si l’avortement avec des médicaments a échoué, cela peut augmenter légèrement les risques de problèmes à la naissance comme des déformations des pieds et des mains ou des problèmes avec les nerfs du fœtus. Pour traiter une grossesse qui continue, vous devez répéter l’avortement médical ou faire un avortement chirurgical.

Plus d’informations:

Des recherches ont montré que très peu de cas d’avortements par médicaments sont suivis de complications comparés aux avortement médicamenteux réussis.16 17 20 21 22 74 77 81 82 84 88 89 91 92 93 95 96 99

Dans les rares cas où une intervention chirurgicale (curetage) est nécessaire, elle peut être prise en charge par le même personnel de soins qui traitent les femmes ayant subi une fausse-couche.

Durée de la grossesse% des femmes ayant eu besoin de soins médicaux
0- 49 jours (0-7 semaines)2 %
40-63 jours (7-9 semaines)2.5%
64-70 jours (9-10 semaines)2.7%
71-77 jours (10-11 semaines)3.3%
77-84 jours (11-12 semaines)5.1%
85-91 jours (12-13 semaines)8%

(Les soins médicaux consistent en un curetage pour une grossesse qui se poursuit ou un avortement incomplet.)
103