Y a-t-il d’autres manières d’utiliser le Misoprostol?

 

24 heures après avoir avalé le comprimé de Mifepristone, les comprimés de Misoprostol peuvent être utilisés de 3 manières différentes : sous la langue, dans le vagin ou dans la cavité buccale (dans l'espace entre la gencive et la joue). Les trois méthodes ont la même efficacité pour provoquer un avortement. Toutefois, TOUS les comprimés de Misoprostol doivent être pris de la même manière.

Nous vous conseillons fortement d’utiliser le misoprostol sous la langue. De cette façon, aucun reste des comprimés ne peut être trouvé dans le cas où vous deviez aller à l’hôpital. Il n'y a aucune analyse sanguine qui peut prouver que vous avez pris du Mifepristone ou du Misoprostol. Il n’y a donc aucun moyen de prouver que vous avez tenté de provoquer un avortement.

Dans les pays où les femmes peuvent être poursuivies pour avoir fait un avortement, il n'est pas nécessaire de dire au personnel médical que vous avez essayé d’avorter en prenant des médicaments. Vous pouvez simplement dire que vous pensez avoir eu une fausse couche. Le docteur NE PEUT PAS voir la différence (à moins qu'il y ait des restes des comprimés dans votre vagin). Le traitement est identique et consiste en un curetage, ou une aspiration, processus pendant lequel un docteur enlèvera les tissus restés dans l'utérus. Les médecins ont l'obligation d'aider dans tous les cas.

 

Renseignements supplémentaires:

61 73 74 75 76 77 78 79 82 83 84 86 88 89 92 93 93 95 96 97 98 99 100 101 103

Si vous préférez utiliser les comprimés par voie vaginale, il faudra introduire les comprimés de Misoprostol avec les doigts le plus profond possible dans le vagin, près du col de l’utérus. En cas de complication et si vous vivez dans un pays où le personnel de l’hôpital pourrait vous dénoncer, il faut vérifier soigneusement avec les doigts si tous les comprimés ont été dissous correctement et s’il n’y a pas de restes. Il faut enlever avec vos doigts tous les restes non dissous et puis aller à l’hôpital immédiatement. Les comprimés mettent généralement 4 jours à se dissoudre complètement.