Mis en ligne le 10/11/2018 à 08:28 Par Belga à Le Soir.be

Les experts eux-mêmes ignorent qu’ils siègent dans la commission avortement La commission doit rédiger un rapport tous les deux ans.

 

Après des années sans chiffres officiels sur l’avortement en Belgique, une commission nationale d’évaluation a enfin été mise en place cette semaine. Cette commission est chargée de rédiger un rapport tous les deux ans mais le dernier remonte à 2012. Au moins 4 experts ignorent par ailleurs qu’ils ont été désignés pour en faire partie, rapportent samedi De Standaard et Het Nieuwsblad.

misoprostol tablets

Parmi ceux-ci, le gynécologue Hendrik Cammu s’en étonne dans les colonnes des journaux. « Je ne me souviens pas de m’être porté candidat », explique-t-il. Pourtant, selon l’arrêté royal publié lundi, il fait partie des membres de la commission. Mais personne ne l’a prévenu.

Au moins 3 autres experts sont dans la même situation. S’ils se sont bien proposés, c’était il y a des années et depuis, ils n’ont plus eu aucune nouvelle.

La prochaine réunion de la commission est prévue le 19 décembre. Un nouveau rapport devrait être présenté début février à la Chambre mais la question est de savoir si ce timing est réaliste.

Veuillez trouver l'article originel ici.